Déclaration sur la solidarité autochtone


Déclaration de la campagne Penser Sensé.e sur la solidarité autochtone


Déclaration de la campagne Penser Sensé.e sur la solidarité autochtone

Les Étudiant.es canadien.nes pour les politiques éclairées sur les substances psychoactives (ÉCPÉSP) et l’équipe de Penser Sensé.e souhaitent reconnaître les façons dont les politiques en matière de drogues et les institutions qui criminalisent, punissent et ostracisent les consommateur.trice.s de drogues (systèmes policier, de soins de santé et d’éducation) ont historiquement été et continuent d’être des instigateurs de violence contre les personnes qui consomment du cannabis, en particulier les peuples autochtones et les jeunes autochtones de l’Île de la Tortue. L’ÉCPÉSP et Penser Sensé.e souhaitent être solidaires des défenseur.seu.s des terres autochtones, des gardiens du savoir et des jeunes autochtones dans leurs efforts pour mettre fin aux tentatives systématiques et structurels du gouvernement pour effacer, opprimer et génocider incessamment les peuples autochtones. Dans le domaine du cannabis, plus particulièrement, la réforme des politiques ayant légaliser cette substance, sans toutefois viser une dépénalisation plus large permettant d’ouvrir la voie vers la libération des personnes incarcérées pour des infractions liées au cannabis, et la réparation des torts causés, a encore une fois laisser tomber les communautés autochtones.

Malgré le fait que nous mettons de l’avant une approche communautaire et populaire menée par des jeunes, l’ÉCPÉSP et Penser Sensé.e opèrent au sein du «nonprofit-industrial complex», qui, selon certains (et nous sommes d’accord !), est une extension du projet colonial. Considérez cette déclaration comme une invitation aux personnes qui utilisent nos ressources à réfléchir sur le travail qui reste à faire vers la vérité et la réconciliation, et ainsi, soutenir la survie et la résilience des Autochtones. En tant que jeunes consommateur.trice. de drogues, nous avons la responsabilité et l’occasion d’encourager les discussions sur les réalités autochtones au-delà des reconnaissances territoriales. En priorisant les initiatives dirigées par des Autochtones et en étant solidaires des efforts de décolonisation du «Canada», les descendants de colons peuvent aider à interrompre ces cycles de violence coloniale.

Nous reconnaissons que notre petite équipe est dirigée principalement par des descendants de colons, il manque donc de voix et de perspectives plurielles dans le travail que nous faisons. Nous nous engageons donc a toujours être à l’écoute, à apprendre et à nous efforcer de faire mieux en reconnaissant l’immense valeur, les connaissances et l’expertise que les Autochtones membres de notre équipe et de nos communautés apportent. Nous reconnaissons également que notre projet et notre équipe est également capable de causer et de reproduire bon nombre des dommages mentionnés ci-dessus. C’est pourquoi il est impératif que tous les descendant.es de colons réfléchissent de manière critique à la manière dont le système de réglementation du cannabis et la «culture» du cannabis nuisent, excluent et exploitent les communautés autochtones.

Enfin, nous reconnaissons que les traités n’ont pas été respectés, que les terres sur lesquelles nous vivons ont été volées et méritent d’être rendues à leurs premiers gardiens. Nous reconnaissons également que le projet colonial du «Canada», incluant les politiques actuelles en matière de drogues, et les tentatives systématiques de génocide envers les peuples autochtones se poursuivent. Néanmoins, la survie autochtone continue, comme elle l’a toujours fait. Que toutes les femmes disparues et assassinées, les Autochtones deux esprits et transgenres ayant été arraché.es de leurs communautés trouvent la justice qu’elles méritent. Que tous les enfants, passés, présents et futurs, qui ont été ou qui sont encore enlevés, soient retrouvés et que leurs familles et les générations à venir reçoivent les réparations auxquelles elles ont droit.

Pour plus d’informations sur comment se diriger vers la vérité et la réconciliation en tant que descendant.es de colon sur l’Île de la Tortue, nous vous recommandons de lire les rapports produit par la Commission de vérité et de réconciliation et le Plan d’action national pour les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones disparues et assassinées.

Pour suivre d’autres projets + campagnes menés par des autochtones

We Matter

About the Artist

Art by Summer TaylorSee more at niibindesigns.com.